En ces temps d'images faciles, à quoi bon capturer les photons baladeurs et ne garder leur trace numérique que dans un coin de disque dur ? Pour se faire un tirage et habiller les murs de sa cuisine ? Oui, pas mal, mais il n'y a pas grand monde qui y vient... alors, qu'une petite fenêtre perso sur la toile, c'est plus facile d'accès.

Plusieurs albums se partagent donc les pages de ce site sans prétention particulière si ce n'est celle de montrer le résultat d'une quête "photon-graphique" personnelle.


La photo du moment

(je n'ai pas la prétention d'annoncer une périodicité !)

Un week-end avec le Z7...

Bon, "rideau" pour l'obturateur de mon D 750... déposé au Nikon plazza, devis en cours... mais franchement, ras l'bol de la marque jaune et de la fragilité de ses obturateurs. Rappel des faits :

- printemps 2016 : un obturateur changé sur le D610 (3 mois après la fin de garantie et... quelques semaines avant de me le faire voler !)

- rappel de la marque sur l'obturateur de mon D750 (qui effectivement déconnait) six mois après l'avoir acheté en août 2016.

-  95000 déclenchements (quand même, mais il est donné pour au moins 150000) et 3 ans après : bloqué !

 

Du coup, détour chez Germain Photo à Tours pour savoir si ça arrive souvent.

Extrait de dialogue  :

- "Non, t'as pas de bol, on a pas eu beaucoup de retour de ce type là !"

- " C'est sûr que niveau chance, on fait mieux. Si j'avais pas autant de cailloux jaunes, je partirai chez Sony. Leurs hybrides réflex sont super et la réponse de Nikon ne semble pas à la hauteur même si ça à l'air pô mal..."

- "ben, justement, si tu veux essayer, on a un Z7 en prêt pour le Week-End. ça te dit ?"

- "Ah ? Faut que je réfléchisse..."

 

Deux jours plus tard, j'ai le joujou dans les mains. Un Z7, son 24-70 f4 et la bague d'adaptation. Merci à  Maïlys, Marc et  David : il fallait bien être trois pour tenter de me remonter le moral après mes déboires nikonesques !

 

Cela vaut bien un petit retour d'expérience...

 

Par rapport à mon D750, ah oui, ça change !

 

Un peu en poids, beaucoup en volume... j'ai l'impression d'avoir mon Lumix FZ-1000 dans les mains.

 

Dès la sortie du magasin, j'ai l'occasion de croiser les gilets jaunes. Tentation de reporter ?  Bof, je viens quand même de laisser une caution de 4300 €...  Et puis, j'ai pas l'impression d'être opérationnel : les commandes sont bien différentes, je préfère étudier ça à tête reposée !

 

Première photo derrière le magasin : pose longue et flou de bougé, histoire de tester le stabilisateur.

Bon, 1/2s, c'est peut-être un peu trop. Mais à main levée, c'est presque net !

 

Hautes sensibilités

Lire la suite

Sujets en stock