Loire montsorélienne

Pause déjeuner en bord de Loire.

Les bourgeons du saule s'éclatent au soleil et dansent dans le vent. Leur mouvement est rendu flou par l'utilisation d'un réducteur de photons (filtre gris neutre variable permettant de baisser la vitesse d'obturation - ici 2 secondes).

Les rides sur l'eau sont transformées en une sorte de pellicule de glace printannière.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Alain B. (samedi, 12 avril 2014 20:57)

    Le léger flou du feuillage met en valeur les branches qui orientent grâce à leur inclinaison le regard vers le château. Les rides de l'eau renvoient à leur tour le regard vers l'arbre. Très belle réalisation !